Géocooling

Le sous-sol, dont la température à quelques mètres de profondeur est de 10 à 12 °C, peut aussi faire office de réservoir de froid pendant l’été et permettre le refroidissement des bâtiments. C’est le principe du géocooling qui consiste à utiliser cette fraicheur du milieu naturel, principalement en période estivale, sans mise en service d’une pompe à chaleur pour assurer le refroidissement direct des bâtiments. Le refroidissement par géocooling peut se faire par l’intermédiaire des sondes géothermique verticales ou du puits d’alimentation en eau dans le cas d’un système avec pompe à chaleur sur aquifère.

En hiver, les échangeurs souterrains sont couplés à une pompe à chaleur pour le chauffage du bâtiment. En été, ils permettent de rafraichir le bâtiment : les calories prises au bâtiment au niveau du plancher chauffant/rafraichissant sont évacuées dans les terrains par une simple circulation des fluides dans la boucle sous-sol sans que la pompe à chaleur ne fonctionne ; ceci permet du même coup une recharge thermique des terrains augmentant la performance thermique de la pompe à chaleur l’hiver suivant.

Le géocooling, dans la mesure où il peut, en combinaison avec la production d’énergie de chauffage, garantir une recharge thermique du terrain, est une solution particulièrement intéressante permettant de réaliser le refroidissement des bâtiments sans investissement supplémentaire significatif et avec un coût de fonctionnement très bas. Cette solution permet d’obtenir un niveau de confort intérieur très satisfaisant sans utiliser de systèmes de climatisation conventionnels particulièrement consommateurs d’énergie.

Haut de la page